En passant

La blogueuse en carton

Bon, ça sent presque la fin ici… Je n’arrive pas à trouver le temps… C’est pas faute de vous lire, mais écrire me demande une énergie folle depuis ce début de grossesse….

Je vais éviter de dire quand je reviens hein, ça me fera peut être revenir plus vite….

Quelques nouvelles, en vrac…

L’écho des 12 sa c’est bien déroulé.. C’est toujours aussi magique… Le tri test a révélé un risque de 1/952…. C’est pas mal vu mes 38 piges passées, mais nous avons décidé de compléter avec la fameuse prise de sang pour un Dépistage Prénatal Non Invasif pour les trisomies 13, 21 et 18…

Un billet de 400 Euros non remboursé, mais qui avait pour objectif de me détendre comme il faut…

Après une dizaine de jours d’attente, ma gynéco m’a contacté pour me dire que tout était ok…

Me voilà rassurée…

Cette grossesse est bien différente de la première… Mes angoisses ne portent pas sur la santé du bébé, mais plus sur tous les soucis d’organisation, de logistique, de gestion des maladies infantiles avec la rentrée de mon fils à l’école maternelle… Des hivers 2016 et 2017 qui vont être chauds chauds chauds à gérer… Ça me fait vraiment flipper.

Mais sinon, je suis contente, je me porte bien… J’ai à peine pris deux bons kilos et j’en suis à une bonne moitié de cette douce grossesse… Je mange équilibré et surtout, je ne grignote pas de mauvaises choses entre les repas… J

Nous avons également eu l’écho du deuxième trimestre la semaine dernière… Tout va bien… Un beau bébé de 439g et 23 cm…

J’ai acheté deux petites fringues en soldes…. Signe d’un premier vrai laisser aller…

Oui, parce qu’on connaît le sexe de bébé… C’est une FILLE….

J’en suis ravie, même si je pense que ça va me coûter cher en thérapie, et en fringues bien sûr…

Mon fils est également au courant… Je lui ai dit ce week end… En fait, c’est lui qui m’a posé la question… On regardait un album photos de lui quand il était bébé… Et d’un coup, il se tourne vers moi et dis, « Dis maman, y’a quoi là-dedans ? »

J’étais partie pour attendre encore un peu.. Pas pour lui cacher, mais tout simplement car les enfants n’ont pas la notion du temps et lui dire que c’est pour dans tant de temps, c’est abstrait… J’avais capté quelques signes chez lui qui me faisaient penser qu’il avait inconsciemment compris, alors on s’était dit pendant les vacances…

Et puis au final, j’ai profité de ce joli moment… Il est très content, et le fait que ce soit une fille le ravit particulièrement….

Voilà les nouvelles…

Le bébé bouge… Et ça, je crois que c’est vraiment ce qu’il y a de plus beau.. Je commence vraiment à lui parler à haute voix et je sens que ce premier lien est déjà bien établi…

Nous partons bientôt… Direction le sud est, pour un joli village…une première pour moi, je suis plutôt ouest d’habitude… Hâte… J’en peux plus de mon appartement, de toutes ses infos atroces, de tout ce stress, des transports en commun…

J’ai tellement envie d’autre chose… Pas vous ?

Je vous dis à bientôt.. Prenez soin de vous surtout…
Des bises
 

En passant

Echos and Co…

Me revoilà…

Je ne tiens aucune de mes promesses… Impossible de venir ici avant… J’avais besoin de faire le vide… De rester en tête à tête avec cette grossesse… D’essayer de rester la plus zen possible.

Globalement, j’ai réussi… Beaucoup moins stressée que pour ma première grossesse… J’ai décidé de prendre les choses comme elles viennent… Advienne que pourra…

Le 3 mai, j’ai vu Professeur miracles, qui a confirmé que bébé était bien là… Et qu’il y avait aussi un petit décollement… Au niveau du col…. Rien de sérieux pour lui. Pas de consignes particulières… Pas d’arrêt…

J’ai été assez stressée pendant quelques jours. J’ai revu ma gynéco de ville une semaine plus tard pour un petit contrôle. Pour elle aussi, le décollement est vraiment anodin… Ca m’a rassurée et j’ai fait de mon mieux pour me détendre, ne pas porter au maximum…

Je suis très fatiguée… Ca me change de la première grossesse où j’avais une pêche d’enfer… Il faut dire que la situation n’est plus la même, j’ai mon fils, très demandeur en jeux, en activités, en câlins (ça, c’est autant qu’il veut).

On ne lui a rien dit… On a presque rien dit à personne…

J’ai une peau dégueulasse, un transit à la noix…  Un dos en compote… Je vois mon osthéo jeudi et je suis heureuse car je n’en peux plus… J’ai des migraines aussi…

Bref, le lot de beaucoup de femmes enceintes et ne croyez pas que je me plains… J’encaisse sans broncher… J’ai été bien malade aussi… Une sinusite…  Et mon fils a cumulé les rhumes ces dernières semaines.

Mais j’attendais surtout ce jour avec impatience. Car aujourd’hui, je suis à 12 sa et nous avions rdv pour la première écho officielle…

Je sais que mon bébé est là… Si on ne me disait pas que c’est impossible, je vous dirai que je commence à le sentir.

Mais j’avais hâte de savoir si tout allait bien…

Nous sommes allés dans un centre d’écho recommandé par ma gynéco de ville…

Un chouette centre.

Une doc adorable, bien équipée.

Et qui parle… Qui explique et rassure.

Et l’essentiel est là, tout va bien…

La clarté nucale est très fine… Le fémur ok, et idem pour toutes les autres mesures et observations.

J’ai à ma disposition des photos, un CD de l’écho… Je ne l’ai pas regardé aujourd’hui… Je ne sais pas si je le regarderai. Je le garde en souvenir.

Mais je suis sortie heureuse… Trempée et lessivée par ce temps, mais heureuse.

Et cette grossesse prend une dimension bien concrète… J’avais pris de la distance que je ne tiens plus aujourd’hui… J’ai pleuré en voyant ce bébé…

Mon homme est heureux, mais il a plus de mal à réaliser…

Sinon, nous avons une indication pour le sexe… Sûre à 80%…

Je garde le silence pour le moment…. ;))

Voilà… Que vous dire à part que avec mon mari, on mesure notre chance. Aujourd’hui, ma meilleure amie a fait son transfert après sa première fiv… J’espère tellement pour elle…. J’espère que cette concordance de date est un joli signe….

Et puis vous dire que mon fils à je pense bien compris… Il est glué sur mon ventre… Se découvre une passion pour les bébés à la télé, et quand je lui demande s’il voudrait un petit frère ou une petite soeur, il me réclame une petite soeur…. Puis, il me dit non, et me réclame un petit chien… CQFD.

La prochaine étape, c’est le résultat du tri test. D’après la gynéco, au vue des mesures, le score est bon. Reste à voir ce que donne les hormones. En fonction, nous déciderons de faire un test DPNI (Dépistage Prénatal Non Invasif). J’aimerai vraiment éviter l’amnio…C’est bien parti pour le moment.

Une fois tout cela ok, je pourrai le dire à tout le monde. Pour le moment, je camoufle… Pull ample, foulard… Je rentre dans mes fringues sans souci et je n’ai pas pris plus de 500g. C’est bien, car il est hors de question que je reprenne 17 kilos (faut dire que je m’étais vraiment lâchée).

Je vous tiens au courant.  La semaine prochaine normalement…

Bon courage à toutes et tous. Je ne commente que rarement,  mais je lis encore régulièrement…

 

En passant

Première écho

Les jours ont défilé.. A la fois longs, à la fois rapides…

Beaucoup beaucoup de boulot…

Un petit garçon qui cumule les petits bobos, rhumes depuis bien 3 semaines…

Des symptômes, juste ce qu’il faut pour être rassurée…

Une forme de distance, de précaution…

Et puis le jour J… Le stress qui monte… Mal au ventre…

Beaucoup d’attente… Professeur miracles de mauvaise humeur… Ca tombe bien, j’étais pas open pour la causette.

Et puis ce moment, où il cherche le sac…. Ne le vois pas… Mon coeur qui est en train d’agoniser…

Et puis il me dit c’est ok… Tout va bien…

Je respire et cette fois ci, je peux enfin regarder ce petit point blanc qui clignote et entendre quelques secondes son coeur… Pas le mien… Non, le sien…

Et voilà… Une première rencontre. Tout devient plus concret, et un peu plus stressant aussi.

Prochaine écho début mai, le 3….

Si tout va bien à ce moment là, on pourra dire que les risques de fc auront nettement diminué… A ce jour, encore 15%…

Alors je croise fort… J’espère en silence… Je couve doucement…

 

 

 

 

En passant

FIV 1… The Resumé… + Edit

Et oui, j’ai fait ma FIV en toute discrétion bloguesque… Non pas que je vous snobe, mais j’étais tellement focus sur les jours qui allaient venir, sur mon fils, sur mon taf, sur moi, que je n’ai pas réussi à poser les choses ici…
J’ai pourtant fait des brouillons, qui sont restés…Brouillons…

Si tu as envie de tout savoir, c’est par ici…

Fin février, mes règles sont arrivées comme prévues…
Avec le doc, on était parti sur un protocole court antagoniste, comme la dernière fois, il y a 4 ans… Lui, persuadé que je suis toujours au taquet côté stocks…
Bon, il a juste décidé de passer à 150 Ui de Gonal au lieu de 112,5…
Il a également rejeté ma proposition de faire un dosage AMH avant de démarrer…
De son côté chéri devait faire un spermo…

A la première écho (sans stim), tout était ok… 17 beaux follicules antraux…
Là, je me suis dis chouette, j’ai 38 piges, mais je suis encore en forme… J’étais pas peu fière et rassurée..

Et puis à la deuxième écho, patatra… Seulement 5 à gauche et 1 à droite…
Mais où ils sont passés les autres? Heiiiiiin??? Ou qu’ils sont les feignants?
Là, je rigole moins… Le doc trouve ma réponse faiblarde… Il me monte le Gonal à 200 !! (j’ai failli m’étouffer)…
Il me fait comprendre que nous n’aurons pas plus à priori à la ponction…
Il me fait comprendre que j’ai 38 ans…
Et là, il me sort que de toutes les façons, son objectif n’est pas d’en avoir beaucoup, mais de qualité.. Et que d’ailleurs, il me conseille vivement d’en transférer deux frais le jour J.
Là, je suis sonnée… Ok, 38 ans, mais merde… Et puis deux, je ne sais pas, il faut qu’on réfléchisse…

Mon enthousiasme est donc retombé en deux secondes chrono… Et n’est pas remonté après la troisième écho… Ah si, peut être 7… Youhou !! J’en ai perdu 4 en 4 ans… Et quand je pense au taux de fécondation qu’on avait eu, ben ça me fait un peu flipper.

Mais étrangement, je tiens le coup. Le moral n’est pas mauvais… Je suis détendue, pas d’effets secondaires… Quand je repense à l’état d’hystérie (oui c’est le mot hein), dans lequel j’étais en 2012, et maintenant, rien à voir.
Déjà, pas le temps de me lamenter, j’ai mon taf très chargé en ce moment, et puis mon fiston le soir, et je ne veux pas le pénaliser, le négliger. Je ne veux pas qu’il patisse de tout ça.
Et puis c’est vrai que le fait d’avoir un enfant change tout… Non pas que je ne souffrirai pas de ne pas avoir de deuxième enfant, mais je suis déjà sa maman… Et tout est différent depuis…

Et puis, si ma situation se dégrade, celle de Monsieur s’améliore… Largement même.. Comme quoi, pour lui, l’embolisation aura eu un vrai effet… Nous avons obtenu 11,8 millions de zozos.. Après le tri, il nous en restait 60.000, largement de quoi féconder mes 6 ou 7 ovocytes. Et seulement 95% d’atypies, et fragmentation/décondensation ok.

Je suis donc arrivée en forme pour la ponction… En plus, grand luxe, chambre individuelle ! Je suis passée en second… J’ai juste un peu chouiné dans le couloir seule, en attendant mon tour.. J’ai failli castrer le professeur en m’installant sur le siège de torture, puis j’ai commencé à engueuler l’anesthésiste qui me faisait super mal avant de sombrer dans le néant…

Au final, 8 ovocytes ponctionnés et 7 mâtures… J’étais contente.. La casse était limitée. Une journée un peu douloureuse, mais rien d’insupportable..
Et puis la claque le lendemain…
Seulement deux embryons… Deux ont péris lors de la micro injection. Et les 3 autres sont moches, pourris, mauvaise qualité ovocytaire.

Mon moral en prend un coup. Et les questions ne cessent de me hanter.. Un ou deux lors du transfert? Jusqu’où sommes nous prêts à aller pour être de nouveaux parents?

Après beaucoup de tergiversations, nous avons décidé de n’en mettre qu’un seul… Alors oui, 30% de chances au lieu de 40, mais je ne me sentais pas prête pour les jumeaux… C’est vraiment quelque chose que je ne veux pas. J’ai 38 ans, j’ai déjà un enfant, et je ne me sens pas l’envie, la force de me lancer dans une possible grossesse géméllaire et ensuite dans la maternité de deux enfants en même temps. Je suis très admirative des mamans de jumeaux, mais je sais que ce n’est pas pour moi…

Le transfert s’est bien passé. L’embryon était magnifique… Un superbe J3… Parfait dixit le Professeur … Encore plus beau que l’embryon qui a donné mon petit garçon que j’aime plus que tout aujourd’hui.

C’est donc sereine ou presque que j’ai vécu les longs jours d’attente… Avec cette drôle d’impression que c’était ok, que le petit était bien accroché, mais sans le dire à personne… Surtout pas à mon mari car trop peur qu’il soit déçu… Et trop peur de le dire tout haut, peur que ça me porte la poisse… J’ai un peu flanché les derniers jours… Revenant en arrière… Déstabilisée par le peu de symptômes, ou par ces quelques symptômes si proches de ceux de mes règles.

J’avais décidé d’attendre le dimanche soir pour faire un test… La prise de sang devant avoir lieu le mardi pour cause de jour férié le lundi de Pâques.

Et puis samedi, je me suis levée. Et j’ai pris le test pour dire à mon mari, j’en ai marre, j’y vais. Je suis allée faire mon premier pipi du matin. Mon homme a réclamé le test à côté de lui. C’est lui qui voulait me dire…. Comme il y a 4 ans.
Les minutes m’ont semblé une éternité. Peur que tout s’arrête.

Et puis mon mari m’a annoncé que j’étais enceinte…
Voilà, c’est positif…
Je suis partie comme une flèche au labo.. Tant pis, je suis en avance pour la faire, mais besoin de savoir.

A midi, le taux est tombé… 122,5 ui…
Un beau taux, dixit mon acupuncteur adoré…

Je suis nauséeuse… J’ai la gerbe.. Je suis très fatiguée et irritable, mais heureuse…

Aujourd’hui, je suis allée faire ma deuxième prise de sang… J’ai passé une partie de ma journée à rafraichir ma boîte de réception…
Et le taux est arrivé .. 481,5 Ui..
Putain, c’est un super taux… Ca a plus que doublé….
Je suis chamboulée…. J’ai peur… Je suis heureuse… Je suis larguée… J’ai l’impression de ne pas vraiment réaliser…

Je n’y crois pas vraiment… Tellement peu de chances que ça marche, et paf, un embryon, et paf.. J’ai le cul bordé de nouilles… J’ai un endomètre à base de super glue… J’en sais rien, mais je réalise pas.

J’y vais étape par étape…. Je ne veux pas trop me projeter…

La prochaine prise de sang est jeudi matin…

Et ensuite, une écho le 14 avril pour espérer entendre les battements d’un coeur qui bat.

Voilà…

Promis, je vous tiens au courant.

Pardonnez encore mon silence… Je vous lis en sous marin… D’ailleurs je félicite Mademoiselle K pour la naissance de son fiston… Beaucoup de bonheur à vous 4.

 

EDIT de ce jeudi 31 Mars :

Le taux a bien doublé…On est à 1084…. On arrête les prises de sang, on croise les doigts, on fait des incantations, on prie, on fait n’importe quoi, mais on espère fort que ça continue….

Et un grand merci à Laurie pour son mail qui m’a toute chamboulée… Je te réponds très vite.

TEV 3 – En résumé ….

 

Bonjour à toutes et tous…

Je suis bien en retard il paraît, mais je vous adresse tous mes voeux pour cette nouvelle année, avec à la clé, le plus doux de vos rêves…

Le mois de janvier aura été sportif…

Un TEV, le dernier à mener…

Et un petit garçon qui aura eu une gastro… Atroce, pleine de vomi la nuit, le jour, partout… Des lessives à n’en plus finir, une odeur atroce dans l’appartement, sur nous… Je ne sais même pas comment on a fait pour ne pas l’attraper.  Puis deux gros rhumes coup sur coup…

Rincés on est rincés..

Bref, le TEV 3 a eu le goût de l’espoir… Une zénitude assez incroyable, même après le transfert. Il faut dire que l’embryon était beau.. Le plus beau sur les 3….

Je vous avoue que je n’ai pas eu le temps, la force, l’énergie de venir partager tout cela avec vous… J’avais aussi envie de rester dans ma bulle…

Le résultat est arrivé samedi…

Mais je savais déjà vendredi…

Je savais qu’il y a avait eu une accroche et que c’était déjà fini… Allez savoir pourquoi… Le corps, quelque chose d’instinctif, d’animal, de primaire, je n’en sais rien.

Bref, samedi, mon taux était à 16…

Le taux de la loose.

Juste pour me montrer qu’il y a eu, et qu’il n’est déjà plus.

Je ne vais pas vous mentir, j’ai beaucoup pleuré. De tristesse face à mon envolé…  De colère à l’idée de devoir y retourner… Prendre quelques jours pour se relever, accepter…

Ca commence à aller mieux. Notre fils m’aide beaucoup à relativiser. Il est là, tellement plein de vie, d’amour, qu’il vient guérir mes blessures, sans le savoir, juste en étant là, juste en étant lui.

Alors voilà… Il va falloir tout recommencer… Le traitement, la ponction et toutes les étapes stressantes, angoissantes… Cette attente qui m’avait rendue chèvre… Et tout cela avec le petit à gérer au quotidien… Ca m’inquiète un peu. J’étais dans un tel état émotionnel, hormonal que j’ai peur de m’emporter pour un rien…

Mon homme est triste, déçu. Je sais que s’il est ok pour reprendre la route de la PMA, c’est pour moi. Il est papa, alors qu’au regard de son OATS ultra sévère, ses chances étaient réduites. Pour lui, un deuxième bébé, c’est le bonus, la cerise sur le gâteau. Il se sent encore tellement coupable du fait que je doive m’infliger ça qu’il ne me demanderait pas d’y retourner et qu’il acceptera si un jour je lui dis stop, je n’en peux plus.

Mais aujourd’hui, je peux encore. J’ai envie, j’ai de l’espoir… On a envie, on a de l’espoir.

Alors on va se rassembler, s’organiser, et on va y aller ensemble, en se serrant les coudes et en s’aimant, et puis peut être que la magie opèrera encore et que de la fusion de nos gamètes, un bébé nous rejoindra…

Je vous laisse en musique, celle qui m’a accompagné durant tout ce mois de janvier….  Ecoutez moi ça, c’est juste waouuuuuu….

 

 

 

 

Bye Bye…

Voilà, je quitte la dream team de novembre….

Jeudi soir, le stress de l’attente m’a rattrapé…

Je suis allée à la pharmacie, et j’ai acheté le test Clear Bl*e…

Le soir, dans mon coin, je suis allée faire mon test…

Je l’ai mis dans ma poche…

Je suis allée fumer une clope…

J’ai attendu….

Le test avait l’air de réfléchir…

Et puis cette salope de Claire a tranché, et en une fraction de seconde m’a fait basculer du côté obscur…

J’ai pleuré… Je l’ai annoncé à mon mari, surpris… Il ne comprend pas pourquoi ça ne marche pas aussi vite que la première fois…

 

Ce matin, je suis allée faire ma prise de sang… Les vilaines n’étaient toujours pas arrivées… Pendant quelques heures, je me suis dis et si?

Et puis non… Résultat sans appel…. 3,1 ui….

Nous allons faire un break pour décembre… Le dernier transfert se fera sur Janvier… Et si besoin, nous irons à la FIv, et nous ne lâcherons rien car ce bébé, il viendra un jour, et je l’espère bientôt, rejoindre notre famille.

Ce mois ci, pas envie de courir après le temps, de stresser pendant les fêtes. Nous avons envie de profiter de nos familles et surtout et bien sûr de notre fils.

Heureusement qu’il est là… Nous mesurons déjà notre chance de l’avoir parmi nous. Il nous donne tellement d’amour, de joie, de bonheur…. Avec lui, tout est rire, découverte, surprise…

Je reviendrai d’ici là… Je viendrai vous parler de mon calendrier de l’avent, spéciale dédicace à Mademoiselle K, et puis de lui, car je l’avais promis…

Je pense bien fort à celles qui comme moi, doivent gérer leur tristesse à l’approche des fêtes, à ces ventres vides… Je pense à celles qui couvent encore, et je vous envoie tout plein d’ondes positives…

A très vite …

DP vs DPO

DP comme Défi Proust… 

Allez, je joue le jeu, ça me changera les idées et fera passer le temps un peu plus vite…

 

Mon mot préféré : Rock n’Roll

Le mot que je déteste : frelon

Ma drogue favorite : La cigarette … Ouuhhhh, pas bien !!!

Le son, le bruit que j’aime : Le bruit des vagues

Le son, le bruit que je déteste :  la craie qui crisse sur un tableau

Mon juron, gros mot ou blasphème favori : Putain !

Le métier que je n’aurais pas aimé faire : Chirurgien, médecin, bref, tout ce qui me donnerait l’occasion de voir du sang…

La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel j’aimerais être réincarnée : Un oiseau, pour voler…

La qualité que je préfère chez un homme ou une femme :  L’empathie

Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : L’humour

Mon principal défaut : Je suis rancunière

Mon occupation préférée : Procrastiner

Mon rêve de bonheur : Avoir un deuxième enfant en bonne santé

Le pays où je désirerais vivre : l’Italie

La couleur que je préfère :  Le noir

Mon plat préféré :  La pastachoute de ma mémé

La fleur que je préfère : La tulipe

Mon endroit préféré : La plage au bord du Grand Morne à l’Ile Maurice

Mon écrivain préféré : Balzac

Mon dessert préféré : Macaron au chocolat

Mon héros favori dans la fiction :  Scrat

Mon héroïne préférée dans la fiction : Scarlett O’Hara dans Autant en Emporte le vent

Mon idole quand j’étais enfant : Dorothée (ok je sors)

Idole(s) quand j’étais ado : Kurt Cobain

Ce que je déteste par dessus tout : la connerie

La réforme que j’estime le plus : l’abolition de la peine de mort

Le don de la nature que j’aimerais avoir : La télétransportation

Parfum préféré: l’odeur de mon fils

Mon état d’esprit actuel : En mode neutre… dans l’attente

Ma devise : Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries, que sa connerie sur des choses intelligentes. Merci les Shadocks.

 

 

Bon, et sinon un très rapide point DPO

Ca va aller vite, il ne se passe rien.. Je ne ressens rien….

Enfin si une douleur très vite à l’utérus vendredi au petit matin…

Et depuis aujourd’hui, des douleurs au ventre, et les seins qui commencent à faire mal…

Bref, des symptômes pré-menstruels… Ou bien…

Je me sens assez distante.. J’y pense, sans y penser. Après le transfert lors de notre fiv et le mois dernier, j’étais juste obsédée… Là, je suis presque sans émotion…

C’est étrange… Je garde quand même espoir, mais j’essaie de me préparer au négatif.

Bientôt le verdict. Je vous tiens au courant.

Je pense très fort à celles qui ont eu des nouvelles tristes, à celles qui couvent également, à celles qui se préparent pour leur traitement à venir.

Courage !!!

#dreamteamnovembre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les jours d’après…

FullSizeRender

La question de continuer notre route pour ce transfert s’est bien sûr posée…

Et puis c’est la vie qui a repris le dessus. Cette envie de croire, malgré la peur, cette vie à Paris qui n’est plus aussi légère qu’avant, que l’on veut et que l’on peut espérer avoir des enfants, et leur apporter du bonheur… On peut se demander si c’est un choix égoïste. Mais après tout, cette envie n’est-elle pas toujours égoïste?

Ces derniers jours ont été mouvementés.

Des résultats d’analyse non transmis par erreur…

Un appel du cabinet de Professeur Miracles à 18h30 pour me dire que le transfert est le lendemain à midi…  WTF !!!

Une boss compréhensive, qui me couvre pour une pose de demie journée à l’arrache, un mensonge pour partir du boulot en pleine matinée… Une matinée très importante professionnellement, mais qui heureusement s’est bien passée… Au final, je n’aurai raté qu’une demie heure…

Un transfert doux, dans la joie, dans l’espoir. Une biologiste qui me demande la photo de notre fils pour la mettre sur leur grand tableau… Car comme elle m’a dit, « Professeur Miracles est peut être blasé, mais pas nous »… Ma fierté de lui montrer notre petit gars….

Et puis ensuite un resto en amoureux… Un retour à la maison en taxi sous une pluie battante… Un bain bien chaud pour me détendre…

Voilà, depuis mardi midi, je couve une merveille, une pépite…

Je me sens assez détendue pour le moment… Comme la dernière fois, ça tire, mais c’est l’ouverture du col et l’injection d’Ovitrelle….

J’essaie de ne pas trop y penser… De me détacher juste ce qu’il faut pour le vivre mieux que la dernière fois. Ce qui ne m’empêche pas d’envoyer des ondes, de lui parler mentalement, d’espérer vivement. De lui dire que son grand frère l’attend…

Je suis définitivement dans la team de novembre…😉

Verdict officiel le 5 décembre… Un samedi… Je pense que je ferai comme la dernière fois, un TG la veille au matin ou au soir, selon mon humeur…

Je pense bien fort à vous toutes…

A très vite…

TEV 2 – Contrôle 2 et 3

Je vous avoue ne pas avoir eu le coeur à l’écriture…

Encore très chamboulée, comme vous… J’ai appris plus tard que mon père aurait pu être blessé ou pire… Il a quitté la terrasse du comptoir voltaire deux minutes avant l’explosion. Il y est retourné en courant et s’est occupé d’une amie blessée… Son état était ok et il s’est dégradé dans les jours qui ont suivi… Ca va mieux, mais elle revient de loin…

Je suis à la fois soulagée, et encore sous le choc… Je n’arrive pas à me sentir en sécurité… L’ambiance dans les transports est lourde…

Nous avons quand même décidé avec mon mari de poursuivre sur la route de ce TEV… Parce que malgré tout, l’espoir, la vie doivent être des moteurs…
Je ne vais pas vous dire que je saute de joie, que je suis d’un enthousiasme débordant, ça serait mentir… Je me sens plus distanciée… Moins dans l’affect… Comme une idiote je me dis que je vais porter la guigne à cet embryon… Et puis ensuite je me reprends, et je me dis que c’est très con…

J’en suis à la troisième prise de sang…

Et je dois en faire une samedi matin (adieu la grasse mat jusque 8h), et encore une lundi…

Ca fera 5…

Nous saurons donc au plus tard lundi après midi quand aura lieu le transfert…

J’espère que vous allez toutes et tous bien… Je vous envoie beaucoup de pensées, de tendresse, de bienveillance, dans ce monde qui marche sur la tête.

En passant

TEV2 – Contrôle 1

Oh que le vendredi 13 a mérité sa mauvaise réputation…

5 fois les transports en commun et 5 fois la merde absolue… J’avais notamment rdv avec Professeur Miracles à 12h30.. J’y suis allée en courant, et je suis arrivée sur les rotules… Faut vraiment que je refasse du sport.. Enfin que j’en fasse tout court…

Professeur Miracles qui n’était pas de super humeur et ça tombait bien moi non plus !!!

Bon, c’est encore le début dans mon dedans de moi, et je suis de nouveau de corvée mardi prochain… Prise de sang à 7h45 et rdv avec lui à 9h15… Je suis bonne pour aller prendre un café ! Si l’une d’entre vous est dans le coin hein …

Bon sinon, comment je vais?

Ben vendredi dernier, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps.. Ca faisait longtemps… Et j’ai accepté ces larmes, je les aies accueillies car c’était important pour moi… Et primordial pour ne rien garder, et me relever et être joyeuse en retrouvant mon petit chaton…

J’ai fini de digérer le week end…

J’ai vu mon acupuncteur adoré lundi…

Et j’ai profité de ces quelques jours sans pds, sans écho, sans prise de tête…

Et c’est reparti… Professeur Miracles est super confiant… Je le suis moins…

Mais nous n’avons pas le choix alors il faut juste se relever et se relancer…

Je suis fataliste… Je vais accepter, mais je vais essayer de mettre toutes les chances de notre côté…

Si négatif, je ferai un break… Je veux profiter des fêtes de fin d’année avec mes proches, de ces moments heureux avec mon fils… Je ne veux pas me prendre la tête, me poser des millions de questions, psychoter, ne pas manger ou boire comme je veux car peut être que (bon, si le TEV 2 fonctionne, je ferai ces concessions avec le plus grand bonheur). Je ne veux juste pas vivre cette période d’attente que je gère si mal…

Ce qui est « rigolo », c’est que si ça fonctionne ce mois ci, la DPA serait pour le 6 août… Mon fils (jumeau de conception) est né le 5 août….   Enfin ça me ferait sourire moi, mais pas mon petit garçon je pense….

Bon, je vous laisse en musique… Cette chanson aura égayé ma journée pourrie… Elle m’aura mis la patate, alors que je suis juste rincée….

Des bisous à toutes et tous !

The end has no end….

J’ai espéré cette semaine…

J’ai couvé de tout mon coeur.. J’ai même adopté la méthode Coué du « Non, je ne vais pas avoir mes règles, je suis enceinte ».

Rien jusque hier… Et puis le papier toilette blanc a rosi… Là, comme ça, hier soir à 23h30…  J’ai cru que je « rêvais »… Et puis le principe de réalité m’a rattrapé. Je suis allée l’annoncer à mari… Qui est tombé des nues… On a fait un test, histoire de confirmer, enfin surtout pour mon mari car je n’avais pas de doutes … Et le putain de test de Claire a confirmé en deux mots abrupts, cinglants…

J’ai pleuré dans ses bras…

J’ai pleuré ce matin, réveillée par un bon mal de ventre.

J’ai pleuré au téléphone quand j’ai eu ma maman en ligne…

J’ai pleuré après avoir déposé mon fils…

Je pleure… Je suis triste… J’ai peur…

Il n’y aura pas de bébé pour le mois de juillet…  Tout aurait été tellement parfait…  Des  vacances dans une jolie maison courant aout. Mon fils a l’école en septembre et mon bébé avec moi, puis en garde chez ma perle d’assistante maternelle. A ce rythme là,  elle aura d’autres enfants en garde.

En regardant mon fils ce matin, j’ai eu les larmes aux yeux… Tellement consciente de la chance que nous avons de l’avoir avec nous… Tellement heureux depuis qu’il partage notre vie… Et tellement triste aussi. Je ne peux m’empêcher de me demander qui aurait pu être cet enfant, ce jumeau de conception. Et je ne peux m’empêcher d’avoir peur pour la suite. Et si?

Mon homme, ma maman, me disent qu’il faut aller de l’avant, que c’est le destin, que ce n’était pas lui… J’ai du mal à adhérer à cette notion de destin, et pourtant, la PMA c’est aussi une loterie, ou on ne « gagne » pas toujours, voire pas du tout.

Je ne peux pas non plus faire comme si de rien était… J’ai besoin de vivre ce chagrin, cette baffe… J’ai besoin de lui dire au revoir, d’accepter qu’il ne sera jamais là pour pouvoir passer à autre chose.

Je me dis pourtant qu’il va falloir m’endurcir… Me distancier davantage. Sinon, je ne vais pas tenir…. Il y aura donc un nouveau TEV pour ce mois de Novembre…

Je voulais vous remercier pour vos gentils messages pendant cet essai… Ca m’a beaucoup aidé…

Je vous laisse en musique… Cette chanson, c’est une de mes préférée, et allez savoir pourquoi, c’est celle là que je suis allée chercher ce matin sur mon lecteur…  A écouter très fort…

En passant

Point symptômes n°2

Je crois que ça sent la fin …

Vendredi et samedi, j’avais encore de l’espoir… J’ai eu des drôles de tiraillements, des douleurs aux seins. J’ai eu un gros bouton, comme pour Fiv 1 (en fait c’est l’ovitrelle qui déclenche ça, pas la grossesse)… Mon chat m’évite pourtant, alors que d’habitude, dès le petit couché, c’est une glue. J’ai chialé 4 fois devant DALS samedi soir, alors tous les espoirs étaient permis !
Et puis là, depuis aujourd’hui, des tiraillements et douleurs typiques … Des pertes abondantes … Cette impression que mon col s’ouvre doucement, pour laisser passer le déluge… Ces spasmes si significatifs.

Allez savoir pourquoi, je le sais… Je le sens…

Le moral est donc en berne… J’ai même pleuré à chaudes larmes tout à l’heure à table…

Je regardais mon fils tout à l’heure et je me disais que non, ce n’était pas ce jumeau de conception qui nous rejoindra.. Si temps est qu’un de ces 2 embryons nous rejoignent…. Il me faudra peur être repasser par une Fiv.. Peut être plusieurs…. Il n’y aura peut être jamais de deuxième enfant. On peut se dire que le fait que j’ai la chance d’avoir un enfant pourrait apaiser ce sentiment. Je n’en suis pas sûre. Je crois que si cela devait être le cas, ce serait un vrai renoncement et un vrai deuil (j’espère ne pas choquer en disant cela, mais c’est ce que je ressens).

Comme dit mon mari, on ne peut pas « gagner » à tous les coups… C’est statistiques…. Je n’aime pas le mot « gagner », mais je comprends bien l’idée.

Ces saletés de règles ne m’auront même pas laissé aller au bout du processus, de l’attente. Même ça on va me l’enlever.. C’est vachard.. J’avais prévu mon coup.. Je ne bosse pas jeudi et vendredi.. Jeudi après midi, je devais me faire un ciné… Jeudi soir, un test et la pds le vendredi matin….

Organiser, c’est une façon pour moi de ne pas me laisser dépasser… De ne pas me sentir uniquement passive. Dans l’attente. Ca m’est insupportable. Je sais que vous me comprenez…

Là, je vais me taper les vilaines sur mes deux plus grosses journées.. Celles où il faudra voir les collègues, sourire et faire semblant, aller à des réunions….

Bref… Comme vous l’aurez compris j’ai les boules ce soir.

En passant

Le transfert

FullSizeRender

Voilà .. Le jour J…

Aujourd’hui on est allé chercher un de nos bébés….

Lever 6h15, après une nuit un peu agitée… J’ai ouvert les yeux avec le sourire aux lèvres….

7h15, ma mère arrive, le petit dort encore… On file en voiture et je m’enfile 3/4 de litre en quelques minutes…

On arrive à 8h… Le temps de faire les paperasses, puis de monter au 7ème  ciel étage…

Et on attend…

Et on attend…

Et on attend…

Je commence à cogiter… Et si il y a avait un soucis avec les embryons?

Et surtout, ma vessie commence à me faire mal… Très mal… J’ai juste envie de faire pipi… Je suis assise jambes croisées… Et je me concentre sur un point fixe….

A 9h, (soit 1h45 depuis l’ingestion du quasi litre), on nous fait descendre d’un étage…

Professeur Miracles est encore au bloc.. Matinée chargée … C’est lundi, c’est Le jour des ponctions …

Pendant ce temps, je regarde les locaux… Et je tombe sur une porte vitrée.. Et je vois là, toutes les cuves de cryoconservation… C’est donc là que sont stockés nos bébés depuis 3 ans… Bon, c’est pas super fun…

On nous installe en salle 2, la même que pour le transfert de notre embryon en 2012, qui a bien poussé depuis…  :)

Je signifie à la fille du labo, qui nous fait signer de nouvelles autorisations, que s’il n’arrive pas dans les 5 minutes, je vais me faire pipi dessus.

A croire que ça a fait son effet, car Professeur Miracles est arrivé, tout de prune vêtu… Il s’excuse pour le retard et ne comprend pas pourquoi j’ai été convoquée à 8h… Gniééééé????

Bref, on passe aux choses sérieuses…  Je m’installe et là tout va très vite… Quelques secondes plus tard, je vois une belle bulle passer dans mon utérus… Comme il y a deux ans…

Voilà, c’est fait…

Prise de sang dans 12 jours… Pas de consignes particulières, à part, pas de port de charge (ça va être sympa avec fiston), pas de constipation (j’ai anticipé en achetant une bouteille d’Hep*ar).

Injection d’Ovitrelle dans deux jours.

Prise de sang dans 12 jours, soit le vendredi 6 novembre… Putain que ça va être long !

La biologiste du labo m’a dit que comme les 3 étaient très beaux, dans ces cas là, ils prennent de façon aléatoire…

Pendant nos 10 minutes dans cette salle, pour me reposer après le transfert, j’ai pleuré à chaudes larmes… Des larmes de joie, des larmes d’émotion, des larmes de peur aussi… J’ai gardé au creux de ma main mon bola, que j’avais acheté pendant ma grossesse… J’y tiens beaucoup… J’espère qu’il nous portera chance.

Je suis rentrée chez moi en Taxi… Ecouté mon cd d’auto hypnose pendant la sieste de loulou. Et l’après midi, séance chez l’acupuncteur qui m’a fait beaucoup de bien…

Comment je me sens?

Epuisée… J’avais 8.5 de tension tout à l’heure et ça ne me surprend pas… Les derniers jours ont été rudes. Je vais me télécharger un petit film sympa et au dodo…

Très contente… Ca me fait bizarre…  Hier, je n’étais pas enceinte.. Et là ce matin, j’avais rdv et paf, techniquement je suis enceinte… Sans traitement ou presque… D’un embryon conçu le même jour que mon fils…

C’est space… Mon mari lui, il a l’impression d’être ultra passif et de ne rien avoir à faire, ce qui, il faut le reconnaître, est exact.

J’essaie de couver au mieux… Je le bichonne, je lui dis des mots doux, combien je l’ai attendu et combien j’ai pensé à lui… Et combien il sera le bienvenu.

J’aimerai trouver cet espace de compromis… Entre attachement et distance… Car j’ai bien entendu peur de prendre bien cher dans quelques jours… Mais ça m’est difficile. Je suis du genre à tout vivre avec force, surtout ce genre d’émotions.

Voilà…

A suivre, le décompte des DPO !

TEV – Contrôle n°4

Et c’est reparti… La course pour déposer le fiston, la course dans le métro, ah ben non, cette fois pour terminer en beauté, un problème technique et me voilà en nage, serrée comme une sardine… Courir pour arriver à l’heure chez l’infirmière…

Textoter avec ma meilleure amie qui arrive en rdv chez mon acupuncteur… (oui, ma meilleure amie prend le chemin de la pma avec une IAC ce mois ci… Je lui souhaite le meilleur, et rapidement)… Et apprendre qu’il n’y a plus de place… Appeler le docteur qui me dit que si, à 16h30… A mais oui mais je ne connais pas l’heure du transfert !! Bon, tant pis, je prends le dernier rdv et je croise pour que tout se goupille bien…

Repartir de chez l’infirmière… 5ème piqure en 8 jours… Courir pour attraper le rer…

Avoir une journée plus que bien remplie et guetter mon téléphone… Qui sonne évidemment quand je suis en rdv…

Et enfin… Enfin apprendre la confirmation du transfert pour ce lundi… A 8h… Donc pas de grasse matinée bien sûr…

Tout de suite contacter ma maman pour lui demander si elle peur venir tôt chez moi… Et voir si elle peut aussi me le garder à partir de 16h… Bon, au final, elle passe la journée avec nous…

Punaise, quelle journée… En plus, mon utérus travaille très fort.. Je pense que c’est du à la manipulation osthéo hier, mais ça tire de partout !

J’ai l’impression d’avoir eu une semaine de folie… J’avais oublié à quel point la pma est juste très chiante à concilier avec la vie professionnelle…

Comment je me sens? Fatiguée, ça c’est sûr… Et un peu nerveuse quand même aussi… On y est presque… Et ça me fait bizarre… Je suis contente de rester à la maison 3 jours, mais j’appréhende un peu, car mon fiston est du genre super énergique et j’ai peur de ne pas être dans les meilleures conditions de repos pour que cet embryon s’accroche. J’essaie de me raisonner en me disant que chez les autres, les normaux, qui ont déjà des enfants, ça ne doit pas être problématique… Alors pourquoi ça le serait pour moi?

Oh, et le meilleur, la secrétaire ne m’a pas dit combien je devais boire d’eau avant le transfert… Et j’ai zappé de mon côté aussi…

Les filles, je m’en remets à vos compétentes gynécologiques et à votre expérience…

Je prends combien? Et combien de temps avant?

 

TEV – Contrôle n°3

La pluie…

La course pour déposer mon fils…

Puis la course dans le métro pour rejoindre l’infirmière pour ma prise de sang…

Et enfin la course pour arriver au boulot…

Je pensais qu’aujourd’hui serait le dernier contrôle avant le transfert.

Que nenni !!

Appel de la secrétaire de Professeur Miracles…

On est à J16, et je commence tout juste à ovuler !

Du coup, une dernière prise de sang demain matin.

Et un transfert certainement lundi, mais à confirmer…

Ca avance tranquillement !

J’avais rdv ce soir chez mon osthéo pour qu’il mette mon utérus dans les meilleures conditions… Bien mobile… Ca c’est fait ! Y’a plus qu’à attendre le verdict demain pour planifier le rdv chez l’acupuncteur pour le jour du transfert. Ca tombe bien, je suis en congés 3 jours la semaine prochaine, donc pas de stress avec le boulot et ma maman me gardera le petit le jour J…

Bon, je ne sais pas si ce sera de tout repos les deux jours de congés restants, car j’ai un deuzans très énergique, mais je me dis que quand cet embryon va voir combien on s’amuse à la maison, il va avoir envie de rester!!!

:)

On y croit !!!

Tev – contrôle number 2

Mardi …..

Réveil encore matinal… Et une nuit un peu agitée… A la poussée dentaire semble s’ajouter les premières angoisses au coucher de mon fiston, accompagnées de réveils nocturnes où il me dit qu’il a peur…

Bref…

Réveil à 6h10 …. Prise de sang à 7h50 … Et un rdv avec professeur miracles à … 9h30… Pour arriver un peu avant 10h au boulot et ne pas poser demi-journée…

Ah Ah Ah…

D’après Professeur miracles, qui était d’humeur loquace et joyeuse, je n’ai pas encore ovulé (J13). L’endomètre est parfait selon lui.

On repart sur une pds demain matin ! (Oh joie bonheur).

En fonction, on me dira quand nous présenter pour le transfert. D’après professeur miracles, ce serait pour mardi prochain en fait (il replace 5 jours après l’ovulation… J’y comprends rien mais c’est pas grave).

Vous allez me dire, super, tout roule ? Ben pas complètement… Je suis malade depuis la fin de semaine dernière… Le nez très pris et surtout, une méchante toux… Et ça, ça ne plait pas…

Du coup, je suis autorisée par Professeur miracles à faire mon antibiothérapie prescrite par mon généraliste. Si ça n’allait pas mieux pour le transfert, nous sommes convenus qu’il serait mieux d’annuler…

Punaise, 2 échos et 3 prises de sang, des levers aux aurores, ça me foutrait méchant les boules quand même !!

Je vous avoue que je me sens très fatiguée mais j’ai envie de faire confiance à mon corps… On va se débarrasser de cette cochonnerie pour être en forme en vue du transfert !!!!

En passant

TEV 1…

Et voilà… On y est….

Les vilaines sont arrivées jeudi… J1 était donc dans la place… Pas douloureuses… Juste là…

Pas de miracle de conception sous la couette… Je suis surprise de constater que cette petite lueur d’espoir est toujours en moi…  Comme si ce deuil n’était pas totalement fait… Des symptômes étranges, comme la nausée, une humeur de bouledogue enragé… Des seins énormes (tout est relatif)…

J1 présent, j’ai donc contacté le secrétariat de Professeur Miracles… La première écho pour ce TEV sur cycle naturel, doit être réalisée J9 ou J10. J10 est un samedi… Donc c’est pour vendredi..

Bien évidemment, ça ne tombe pas bien.. Très grosse semaine, et ce jour là, un très gros rdv à 9h30… Une prise de sang qui va m’obliger à me lever aux aurores… Et une écho qui m’oblige à poser une demie journée pour l’après midi…

Le ton est donné.. Rajoute à ça un acupuncteur débordé (heureusement que j’y étais allé il y a peu), un osthéo me propose un rdv qui risque de tomber le jour du transfert, et donc que je vais certainement devoir annuler…

Bref, j’ai perdu mon sens de l’organisation pmesque… Si ça ne devait pas marcher (j’ai envie d’être optimiste), je m’y prendrai bien mieux, croyez moi…

J’ai repris l’auto-hypnose… Bon, je commence avec la piste 2 qui est pour le traitement Fiv, mais le contenu me semble bien adapté.. Et si ça peut aider pour fournir un endomètre digne des plus beaux triplex new-yorkais, et bien je prends…

Il faudrait que j’arrête le déca… Et surtout la clope… Bon, ça c’est pas gagné, mais j’ai réduit de moitié ma consommation, et je suis contente… J’en suis à 5 par jour, c’est plutôt pas mal.

Comment je me sens? Un peu bipolaire en fait.. A la fois heureuse et anxieuse, zen et stressée… confiante et défaitiste… J’alterne… J’hésite, j’oscille, je plonge et je remonte…

Je suis heureuse d’aller chercher mes bébés vitrifiés… C’est évident.. J’ai beaucoup pensé à eux depuis novembre 2012… Soit bientôt 3 ans.. Ils ont droit à leur chance.

Prochain point TEV vendredi…

Et puis certainement un autre article sur mon petit garçon qui a bien grandit… Quand je le regarde, je puise dans ses grands yeux bleus beaucoup de force, d’amour et de courage… Il me rappelle combien nous faisons le bon choix de retourner en pma, avec les doutes, les montagnes russes, et puis surtout les espoirs.

Des bises à vous toutes et tous….