En passant

Point symptômes n°2

Je crois que ça sent la fin …

Vendredi et samedi, j’avais encore de l’espoir… J’ai eu des drôles de tiraillements, des douleurs aux seins. J’ai eu un gros bouton, comme pour Fiv 1 (en fait c’est l’ovitrelle qui déclenche ça, pas la grossesse)… Mon chat m’évite pourtant, alors que d’habitude, dès le petit couché, c’est une glue. J’ai chialé 4 fois devant DALS samedi soir, alors tous les espoirs étaient permis !
Et puis là, depuis aujourd’hui, des tiraillements et douleurs typiques … Des pertes abondantes … Cette impression que mon col s’ouvre doucement, pour laisser passer le déluge… Ces spasmes si significatifs.

Allez savoir pourquoi, je le sais… Je le sens…

Le moral est donc en berne… J’ai même pleuré à chaudes larmes tout à l’heure à table…

Je regardais mon fils tout à l’heure et je me disais que non, ce n’était pas ce jumeau de conception qui nous rejoindra.. Si temps est qu’un de ces 2 embryons nous rejoignent…. Il me faudra peur être repasser par une Fiv.. Peut être plusieurs…. Il n’y aura peut être jamais de deuxième enfant. On peut se dire que le fait que j’ai la chance d’avoir un enfant pourrait apaiser ce sentiment. Je n’en suis pas sûre. Je crois que si cela devait être le cas, ce serait un vrai renoncement et un vrai deuil (j’espère ne pas choquer en disant cela, mais c’est ce que je ressens).

Comme dit mon mari, on ne peut pas « gagner » à tous les coups… C’est statistiques…. Je n’aime pas le mot « gagner », mais je comprends bien l’idée.

Ces saletés de règles ne m’auront même pas laissé aller au bout du processus, de l’attente. Même ça on va me l’enlever.. C’est vachard.. J’avais prévu mon coup.. Je ne bosse pas jeudi et vendredi.. Jeudi après midi, je devais me faire un ciné… Jeudi soir, un test et la pds le vendredi matin….

Organiser, c’est une façon pour moi de ne pas me laisser dépasser… De ne pas me sentir uniquement passive. Dans l’attente. Ca m’est insupportable. Je sais que vous me comprenez…

Là, je vais me taper les vilaines sur mes deux plus grosses journées.. Celles où il faudra voir les collègues, sourire et faire semblant, aller à des réunions….

Bref… Comme vous l’aurez compris j’ai les boules ce soir.

Publicités

33 réflexions sur “Point symptômes n°2

  1. Oh, non, je suis désolée.. 😦
    Oui, je comprends bien ce que tu ressens, la tristesse qui te submerge, la pensée entêtante « et si ça ne marchait plus jamais ? » (même principe après une fc il me semble, c’est le cas pour moi)
    Et désolée que tes règles n’aient pas respecté le planning si bien pensé… C’est rageant ! (moi aussi, je fais ce genre de choses…)
    Plein de courage, des bisous

      • Oui, je comprends parfaitement, j’avais eu le même coup après la fiv1 et voir mes règles arriver avant la pds m’a paru extrêmement difficile… Comme si on me volait l’attente en plus…

      • Oui, ça va, merci beaucoup ! Elle a pas disparu, hein, mais c’est moins gênant qu’au début. Opération au printemps quoiqu’il en soit (il parait que ça ne peut pas disparaître et que ça peut devenir de plus en plus gros)
        Courage ma belle, on est là !
        Des bisous

  2. Comme je te comprends j’ai eu les mêmes pensées… et si nous n’avions qu’un seul enfant. .. et si ca ne marchait plus, mais le désir de recommencer est trop fort. Courage il y aura d’autres tentatives et vous l’aurez votre 2e. Je t’envoie plein de courage et de réconfort

  3. tittounett dit :

    Mon mari et moi aurions eu beaucoup de mal avec un seul enfant. On en a toujours été conscient alors non, le fait que tu en ai déjà un ne compense pas le désir du deuxième et je le comprends très bien.
    Soit j’espère que tu te trompes soit que tu réussiras par la suite. Courage.

  4. Je suis désolée de lire que tu n’as pas le moral et le sentiment que c’est foutu … J’espère de tout cœur que tu te trompes, mais si ce n’est pas le cas, bien sûr que vous recommencerez car cette envie d’un deuxième enfant est trop forte pour être mise de côté … Courage …

  5. celinesprayandscrap dit :

    J en ai parlé plusieurs fois avec Boùnty, tant que notre famille n est pas « complète  » au sens ou l on envisage cette complétude, la douleur de l attente de l enfant à venir sera bel et bien là et pas forcement apaisée par la presence de l enfant si vivant. Bisous et plein de pensees or toi. .

  6. Tant qu’il n’y a pas de règles, il n’y a de l’espoir … Pas facile … Courage. Et c’est tout à fait humain de ressentir ce que tu ressens. Tant que tu n’auras pas les enfants que tu désires auprès de toi, tu auras ce sentiment de « famille incomplète » et même si on apprend aussi à vivre avec, ça n’enlève pas la douleur … Mais pour le moment, vous n’en êtes pas là mais justement au début d’un nouveau parcours pour agrandir votre famille et réaliser votre rêve 🙂 Il y a encore tant de possibles, je vous le souhaite !

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s