Bye Bye…

Voilà, je quitte la dream team de novembre….

Jeudi soir, le stress de l’attente m’a rattrapé…

Je suis allée à la pharmacie, et j’ai acheté le test Clear Bl*e…

Le soir, dans mon coin, je suis allée faire mon test…

Je l’ai mis dans ma poche…

Je suis allée fumer une clope…

J’ai attendu….

Le test avait l’air de réfléchir…

Et puis cette salope de Claire a tranché, et en une fraction de seconde m’a fait basculer du côté obscur…

J’ai pleuré… Je l’ai annoncé à mon mari, surpris… Il ne comprend pas pourquoi ça ne marche pas aussi vite que la première fois…

 

Ce matin, je suis allée faire ma prise de sang… Les vilaines n’étaient toujours pas arrivées… Pendant quelques heures, je me suis dis et si?

Et puis non… Résultat sans appel…. 3,1 ui….

Nous allons faire un break pour décembre… Le dernier transfert se fera sur Janvier… Et si besoin, nous irons à la FIv, et nous ne lâcherons rien car ce bébé, il viendra un jour, et je l’espère bientôt, rejoindre notre famille.

Ce mois ci, pas envie de courir après le temps, de stresser pendant les fêtes. Nous avons envie de profiter de nos familles et surtout et bien sûr de notre fils.

Heureusement qu’il est là… Nous mesurons déjà notre chance de l’avoir parmi nous. Il nous donne tellement d’amour, de joie, de bonheur…. Avec lui, tout est rire, découverte, surprise…

Je reviendrai d’ici là… Je viendrai vous parler de mon calendrier de l’avent, spéciale dédicace à Mademoiselle K, et puis de lui, car je l’avais promis…

Je pense bien fort à celles qui comme moi, doivent gérer leur tristesse à l’approche des fêtes, à ces ventres vides… Je pense à celles qui couvent encore, et je vous envoie tout plein d’ondes positives…

A très vite …

Publicités

Les jours d’après…

FullSizeRender

La question de continuer notre route pour ce transfert s’est bien sûr posée…

Et puis c’est la vie qui a repris le dessus. Cette envie de croire, malgré la peur, cette vie à Paris qui n’est plus aussi légère qu’avant, que l’on veut et que l’on peut espérer avoir des enfants, et leur apporter du bonheur… On peut se demander si c’est un choix égoïste. Mais après tout, cette envie n’est-elle pas toujours égoïste?

Ces derniers jours ont été mouvementés.

Des résultats d’analyse non transmis par erreur…

Un appel du cabinet de Professeur Miracles à 18h30 pour me dire que le transfert est le lendemain à midi…  WTF !!!

Une boss compréhensive, qui me couvre pour une pose de demie journée à l’arrache, un mensonge pour partir du boulot en pleine matinée… Une matinée très importante professionnellement, mais qui heureusement s’est bien passée… Au final, je n’aurai raté qu’une demie heure…

Un transfert doux, dans la joie, dans l’espoir. Une biologiste qui me demande la photo de notre fils pour la mettre sur leur grand tableau… Car comme elle m’a dit, « Professeur Miracles est peut être blasé, mais pas nous »… Ma fierté de lui montrer notre petit gars….

Et puis ensuite un resto en amoureux… Un retour à la maison en taxi sous une pluie battante… Un bain bien chaud pour me détendre…

Voilà, depuis mardi midi, je couve une merveille, une pépite…

Je me sens assez détendue pour le moment… Comme la dernière fois, ça tire, mais c’est l’ouverture du col et l’injection d’Ovitrelle….

J’essaie de ne pas trop y penser… De me détacher juste ce qu’il faut pour le vivre mieux que la dernière fois. Ce qui ne m’empêche pas d’envoyer des ondes, de lui parler mentalement, d’espérer vivement. De lui dire que son grand frère l’attend…

Je suis définitivement dans la team de novembre… 😉

Verdict officiel le 5 décembre… Un samedi… Je pense que je ferai comme la dernière fois, un TG la veille au matin ou au soir, selon mon humeur…

Je pense bien fort à vous toutes…

A très vite…

En passant

TEV2 – Contrôle 1

Oh que le vendredi 13 a mérité sa mauvaise réputation…

5 fois les transports en commun et 5 fois la merde absolue… J’avais notamment rdv avec Professeur Miracles à 12h30.. J’y suis allée en courant, et je suis arrivée sur les rotules… Faut vraiment que je refasse du sport.. Enfin que j’en fasse tout court…

Professeur Miracles qui n’était pas de super humeur et ça tombait bien moi non plus !!!

Bon, c’est encore le début dans mon dedans de moi, et je suis de nouveau de corvée mardi prochain… Prise de sang à 7h45 et rdv avec lui à 9h15… Je suis bonne pour aller prendre un café ! Si l’une d’entre vous est dans le coin hein …

Bon sinon, comment je vais?

Ben vendredi dernier, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps.. Ca faisait longtemps… Et j’ai accepté ces larmes, je les aies accueillies car c’était important pour moi… Et primordial pour ne rien garder, et me relever et être joyeuse en retrouvant mon petit chaton…

J’ai fini de digérer le week end…

J’ai vu mon acupuncteur adoré lundi…

Et j’ai profité de ces quelques jours sans pds, sans écho, sans prise de tête…

Et c’est reparti… Professeur Miracles est super confiant… Je le suis moins…

Mais nous n’avons pas le choix alors il faut juste se relever et se relancer…

Je suis fataliste… Je vais accepter, mais je vais essayer de mettre toutes les chances de notre côté…

Si négatif, je ferai un break… Je veux profiter des fêtes de fin d’année avec mes proches, de ces moments heureux avec mon fils… Je ne veux pas me prendre la tête, me poser des millions de questions, psychoter, ne pas manger ou boire comme je veux car peut être que (bon, si le TEV 2 fonctionne, je ferai ces concessions avec le plus grand bonheur). Je ne veux juste pas vivre cette période d’attente que je gère si mal…

Ce qui est « rigolo », c’est que si ça fonctionne ce mois ci, la DPA serait pour le 6 août… Mon fils (jumeau de conception) est né le 5 août….   Enfin ça me ferait sourire moi, mais pas mon petit garçon je pense….

Bon, je vous laisse en musique… Cette chanson aura égayé ma journée pourrie… Elle m’aura mis la patate, alors que je suis juste rincée….

Des bisous à toutes et tous !

The end has no end….

J’ai espéré cette semaine…

J’ai couvé de tout mon coeur.. J’ai même adopté la méthode Coué du « Non, je ne vais pas avoir mes règles, je suis enceinte ».

Rien jusque hier… Et puis le papier toilette blanc a rosi… Là, comme ça, hier soir à 23h30…  J’ai cru que je « rêvais »… Et puis le principe de réalité m’a rattrapé. Je suis allée l’annoncer à mari… Qui est tombé des nues… On a fait un test, histoire de confirmer, enfin surtout pour mon mari car je n’avais pas de doutes … Et le putain de test de Claire a confirmé en deux mots abrupts, cinglants…

J’ai pleuré dans ses bras…

J’ai pleuré ce matin, réveillée par un bon mal de ventre.

J’ai pleuré au téléphone quand j’ai eu ma maman en ligne…

J’ai pleuré après avoir déposé mon fils…

Je pleure… Je suis triste… J’ai peur…

Il n’y aura pas de bébé pour le mois de juillet…  Tout aurait été tellement parfait…  Des  vacances dans une jolie maison courant aout. Mon fils a l’école en septembre et mon bébé avec moi, puis en garde chez ma perle d’assistante maternelle. A ce rythme là,  elle aura d’autres enfants en garde.

En regardant mon fils ce matin, j’ai eu les larmes aux yeux… Tellement consciente de la chance que nous avons de l’avoir avec nous… Tellement heureux depuis qu’il partage notre vie… Et tellement triste aussi. Je ne peux m’empêcher de me demander qui aurait pu être cet enfant, ce jumeau de conception. Et je ne peux m’empêcher d’avoir peur pour la suite. Et si?

Mon homme, ma maman, me disent qu’il faut aller de l’avant, que c’est le destin, que ce n’était pas lui… J’ai du mal à adhérer à cette notion de destin, et pourtant, la PMA c’est aussi une loterie, ou on ne « gagne » pas toujours, voire pas du tout.

Je ne peux pas non plus faire comme si de rien était… J’ai besoin de vivre ce chagrin, cette baffe… J’ai besoin de lui dire au revoir, d’accepter qu’il ne sera jamais là pour pouvoir passer à autre chose.

Je me dis pourtant qu’il va falloir m’endurcir… Me distancier davantage. Sinon, je ne vais pas tenir…. Il y aura donc un nouveau TEV pour ce mois de Novembre…

Je voulais vous remercier pour vos gentils messages pendant cet essai… Ca m’a beaucoup aidé…

Je vous laisse en musique… Cette chanson, c’est une de mes préférée, et allez savoir pourquoi, c’est celle là que je suis allée chercher ce matin sur mon lecteur…  A écouter très fort…

En passant

Point symptômes n°2

Je crois que ça sent la fin …

Vendredi et samedi, j’avais encore de l’espoir… J’ai eu des drôles de tiraillements, des douleurs aux seins. J’ai eu un gros bouton, comme pour Fiv 1 (en fait c’est l’ovitrelle qui déclenche ça, pas la grossesse)… Mon chat m’évite pourtant, alors que d’habitude, dès le petit couché, c’est une glue. J’ai chialé 4 fois devant DALS samedi soir, alors tous les espoirs étaient permis !
Et puis là, depuis aujourd’hui, des tiraillements et douleurs typiques … Des pertes abondantes … Cette impression que mon col s’ouvre doucement, pour laisser passer le déluge… Ces spasmes si significatifs.

Allez savoir pourquoi, je le sais… Je le sens…

Le moral est donc en berne… J’ai même pleuré à chaudes larmes tout à l’heure à table…

Je regardais mon fils tout à l’heure et je me disais que non, ce n’était pas ce jumeau de conception qui nous rejoindra.. Si temps est qu’un de ces 2 embryons nous rejoignent…. Il me faudra peur être repasser par une Fiv.. Peut être plusieurs…. Il n’y aura peut être jamais de deuxième enfant. On peut se dire que le fait que j’ai la chance d’avoir un enfant pourrait apaiser ce sentiment. Je n’en suis pas sûre. Je crois que si cela devait être le cas, ce serait un vrai renoncement et un vrai deuil (j’espère ne pas choquer en disant cela, mais c’est ce que je ressens).

Comme dit mon mari, on ne peut pas « gagner » à tous les coups… C’est statistiques…. Je n’aime pas le mot « gagner », mais je comprends bien l’idée.

Ces saletés de règles ne m’auront même pas laissé aller au bout du processus, de l’attente. Même ça on va me l’enlever.. C’est vachard.. J’avais prévu mon coup.. Je ne bosse pas jeudi et vendredi.. Jeudi après midi, je devais me faire un ciné… Jeudi soir, un test et la pds le vendredi matin….

Organiser, c’est une façon pour moi de ne pas me laisser dépasser… De ne pas me sentir uniquement passive. Dans l’attente. Ca m’est insupportable. Je sais que vous me comprenez…

Là, je vais me taper les vilaines sur mes deux plus grosses journées.. Celles où il faudra voir les collègues, sourire et faire semblant, aller à des réunions….

Bref… Comme vous l’aurez compris j’ai les boules ce soir.

En passant

Point DPO… Number 1

Bon bon bon…

Comment vous dire…

En fait, c’est très différent de mon dernier transfert, qui remonte à 3 ans, suite à Fiv1.

A l’époque, j’avais eu une bonne stimulation, un taux d’oestradiol proche des 3000… Des ovaires comme des mandarines…

Alors, autant vous dire que des symptômes, j’en avais à la pelle… Seins gonflés, ventre ultra tendu, tiraillements, constipation … La totale… Rien ne me disait que j’étais enceinte, mais j’avais au moins la possibilité de me faire des films…

Là, c’est plus compliqué… Un transfert sur cycle naturel. Zéro stimulation.

Je n’ai eu qu’aujourd’hui ma piqure d’Ovitre*lle, de 250 microgrammes. Mon homme me l’a faite ce matin avant de partir au boulot.. J’avais oublié cette sensation… Brrrrr….

Comment je me sens?

Je ne sais pas trop en fait…

Ca tiraille bien dans le bas ventre… Et ce depuis lundi… Je pense que l’ouverture du col est responsable de ce symptôme…

La nidation, c’est à compter d’aujourd’hui, jusque la fin de semaine…

Faut croiser les doigts…

Mon transit est ralenti, malgré les tonnes de haricots verts que je mange et l’Hepar que je distille dans mon hydratation quotidienne…

Ahhh, mon corps  commencerait-il à me jouer des tours?

Je suis tout à fait consciente que c’est bien trop tôt pour sentir quoi que ce soit…. Avec le recul, je sais que j’ai senti la nidation la première fois. Mais hormonée comme j’étais….

Là, c’est calme….

Enfin, dans mon corps, parce que dans ma tête, c’est autre chose. J’oscille entre des moments où j’y crois, très naturellement, sans aucun doute… Et des fois où je me dis que c’est cuit…

Je suis irritable à souhait… J’avais mon fils avec moi trois jours à la maison. C’était chouette…On a fait un gâteau, de la pâte à modeler, de la peinture… On est allé se promener…  Mais je me sens très peu patiente, et il m’est arrivé de m’énerver fort…De crier, ce qui ne m’arrive quasi jamais… Je m’en veux bien évidemment. J’aurai aimé être plus disponible dans ma tête… Plus à l’écoute…  J’essaie de me dire que je fais ce que je peux, avec ce stress latent qui va monter crescendo…

La semaine prochaine risque d’être terrible… Surtout à partir de mercredi… Normalement, sans la piqure d’Ovitrell*e, j’aurai du avoir mes règles le 04 novembre. Mais Professeur Miracles m’a demandé une Pds 12 jours après le transfert… Donc le 06 novembre, si je compte bien…

Je vais  être sur le fil, à guetter la moindre tâche rouge, la moindre douleur… L’enfer… Je vais essayer de me blinder en boulot, comme ça, je penserai moins…

Déjà que là, quand je vais faire pipi, je ne peux pas m’empêcher de me dire que ça se trouve, il est dans la cuvette de mes wc….

En plus, je viens de penser qu’avec l’injection d’aujourd’hui, je ne pourrai pas tester la veille avec un TG.. Il semble que l’Ovitrelle puisse donner des faux-positifs jusqu’à J10 après injection… Les boules de chez les boules…

Oh, et la meilleure, mon mari, convaincu que c’est un winner cet embryon… Il me parlait hier du matériel de puériculture qu’il faudrait racheter (couffin…) et de l’aménagement de la chambre… WTF !!! J’hallucine… J’en ai bien ri, je vais attendre pour pleurer …

Bref, comme vous l’aurez compris, ça va bien, mais ça pourrait aller mieux…

Je repasse bientôt pour un point n°2 !

En passant

Le transfert

FullSizeRender

Voilà .. Le jour J…

Aujourd’hui on est allé chercher un de nos bébés….

Lever 6h15, après une nuit un peu agitée… J’ai ouvert les yeux avec le sourire aux lèvres….

7h15, ma mère arrive, le petit dort encore… On file en voiture et je m’enfile 3/4 de litre en quelques minutes…

On arrive à 8h… Le temps de faire les paperasses, puis de monter au 7ème  ciel étage…

Et on attend…

Et on attend…

Et on attend…

Je commence à cogiter… Et si il y a avait un soucis avec les embryons?

Et surtout, ma vessie commence à me faire mal… Très mal… J’ai juste envie de faire pipi… Je suis assise jambes croisées… Et je me concentre sur un point fixe….

A 9h, (soit 1h45 depuis l’ingestion du quasi litre), on nous fait descendre d’un étage…

Professeur Miracles est encore au bloc.. Matinée chargée … C’est lundi, c’est Le jour des ponctions …

Pendant ce temps, je regarde les locaux… Et je tombe sur une porte vitrée.. Et je vois là, toutes les cuves de cryoconservation… C’est donc là que sont stockés nos bébés depuis 3 ans… Bon, c’est pas super fun…

On nous installe en salle 2, la même que pour le transfert de notre embryon en 2012, qui a bien poussé depuis…  🙂

Je signifie à la fille du labo, qui nous fait signer de nouvelles autorisations, que s’il n’arrive pas dans les 5 minutes, je vais me faire pipi dessus.

A croire que ça a fait son effet, car Professeur Miracles est arrivé, tout de prune vêtu… Il s’excuse pour le retard et ne comprend pas pourquoi j’ai été convoquée à 8h… Gniééééé????

Bref, on passe aux choses sérieuses…  Je m’installe et là tout va très vite… Quelques secondes plus tard, je vois une belle bulle passer dans mon utérus… Comme il y a deux ans…

Voilà, c’est fait…

Prise de sang dans 12 jours… Pas de consignes particulières, à part, pas de port de charge (ça va être sympa avec fiston), pas de constipation (j’ai anticipé en achetant une bouteille d’Hep*ar).

Injection d’Ovitrelle dans deux jours.

Prise de sang dans 12 jours, soit le vendredi 6 novembre… Putain que ça va être long !

La biologiste du labo m’a dit que comme les 3 étaient très beaux, dans ces cas là, ils prennent de façon aléatoire…

Pendant nos 10 minutes dans cette salle, pour me reposer après le transfert, j’ai pleuré à chaudes larmes… Des larmes de joie, des larmes d’émotion, des larmes de peur aussi… J’ai gardé au creux de ma main mon bola, que j’avais acheté pendant ma grossesse… J’y tiens beaucoup… J’espère qu’il nous portera chance.

Je suis rentrée chez moi en Taxi… Ecouté mon cd d’auto hypnose pendant la sieste de loulou. Et l’après midi, séance chez l’acupuncteur qui m’a fait beaucoup de bien…

Comment je me sens?

Epuisée… J’avais 8.5 de tension tout à l’heure et ça ne me surprend pas… Les derniers jours ont été rudes. Je vais me télécharger un petit film sympa et au dodo…

Très contente… Ca me fait bizarre…  Hier, je n’étais pas enceinte.. Et là ce matin, j’avais rdv et paf, techniquement je suis enceinte… Sans traitement ou presque… D’un embryon conçu le même jour que mon fils…

C’est space… Mon mari lui, il a l’impression d’être ultra passif et de ne rien avoir à faire, ce qui, il faut le reconnaître, est exact.

J’essaie de couver au mieux… Je le bichonne, je lui dis des mots doux, combien je l’ai attendu et combien j’ai pensé à lui… Et combien il sera le bienvenu.

J’aimerai trouver cet espace de compromis… Entre attachement et distance… Car j’ai bien entendu peur de prendre bien cher dans quelques jours… Mais ça m’est difficile. Je suis du genre à tout vivre avec force, surtout ce genre d’émotions.

Voilà…

A suivre, le décompte des DPO !