En passant

Paris

Je suis née à Paris

J’ai passé mon enfance ici

J’ai découvert la musique, le rock avec mon père… Mes premiers concerts…

J’ai fait la fête à Paris…. Terrasse de café, boîte de nuit, Resto entre amis….

Je vis à Paris..

Je travaille à Paris

J’ai un petit garçon auquel je tiens plus que tout au monde qui vit à Paris

J’ai offert à mon mari deux places pour le match de foot au stade de France. Il y est allé avec son frère

Je me suis retrouvée hagarde devant ma télé. Mes larmes sont montées et mon cœur est presque sorti de ma poitrine.

Je n’ai été rassurée que quand ils ont passé le pas de la porte.

J’ai envoyé je ne sais combien de texto à mes amis et famille.

Je suis restée plantée devant ma télé comme une conne. Impuissante,tellement triste et apeurée.

Je suis à la campagne ce We.

Je rentre demain.

Lundi, je vais de nouveau vivre à Paris. Prendre le métro, travailler…

En fait je vais vivre. Et j’ai beaucoup de chance de vivre

Et pourtant je suis juste terrorisée à l’idée de prendre le métro, de ne pas être avec mon fils… 

J’ai peur pour nous, pour nous tous

J’ai l’impression qu’un « cap » a été franchi dans toute cette horreur et qu’il n’y aura pas de retour en arrière. Que nos vies seront marquées, qu’elles ont définitivement perdu une partie de leur légèreté.

J’aime Paris

Et pourtant je me questionne aujourd’hui…. En fait je crois qu’en quasi 38 ans , c’est la première fois que j’ai envie de partir et de vivre ailleurs…mais où?

Et je me questionne beaucoup sur l’avenir. L’avenir que nous laissons à nos enfants et surtout de l’importance de ce que nous devons leur transmettre pour que les choses changent enfin.
Je suis désolée c’est brouillon mais j’avais besoin de poser quelques mots.

Je pense à vous. 

Take care.

Impatiente

Publicités

29 réflexions sur “Paris

  1. je suis comme toi … mon propre article semble brouillon… je n’ai même pas parlé du fait que mon homme était en déplacement à Paris ce jour là … bref … je ne sais plus … tous les gens que j’aime sont là … bas…

  2. J’angoisse déjà moi aussi de prendre le métro demain. De laisser Simba et Ever. J’ai passé mon week-end à serrer Simba, 5 mois demain, dans mes bras. Comme si je devais m’accrocher à quelque chose pour avoir l’espoir d’un meilleur monde pour lui, pour tous nos enfants

    • Dur ce matin…. J’ai trouvé l’ambiance si pesante…
      Moi aussi j’ai passé mon week end a serré mon fils… Peut pour lui mais consciente que c’est lui, eux le futur….

  3. Lilimafare dit :

    Premier commentaire pour moi sur ton blog, la même peur au ventre a l’idée de reprendre le train, le métro, de ne pas être avec ma fille, je l’ai serrée très fort tout le weekend…comment faire pour continuer à aller travailler, à vivre, dans quel monde grandira-t-elle ? La peur m’avait déjà attaquée en janvier, mais là c’est encore pire…je sais que demain ça sera dur et les jours suivants, et puis chaque jour un peu moins, mais je n’ai qu’une envie, ne plus y aller…les vendredis 13 n’auront plus jamais le même goût…

  4. La peur que tu as dû ressentir en voyant les infos vendredi soir… Ça me glace le sang. J’arrive à Paris demain également, sans tomber dans la psychose, je ne suis pas sereine non plus. Bon courage pour la reprise…

  5. Je n’arrive pas à m’en remettre… Je pleure à chaque fois que j’allume la télé… Ils étaient si jeunes. Je ne suis pas sur Paris mais j’y vaisxde temps en temje m’interroge sur l’avenir de nos enfants…

  6. C’est aussi une de mes premières pensées face à toute cette barbarie : dans quel monde allons-nous faire grandir nos enfants ? Et puis, j’ai pris le temps de repenser à tout cela, aux événements des cinquante/soixante dernières années … que ce soit en France ou ailleurs. Et je pense que c’est l’éducation la future clé de tout ça … Il faut éduquer nos enfants dans l’amour et le respect de l’autre. Notre meilleure arme face à ces personnes qui veulent semer la terreur, c’est de relever la tête et de rayonner d’amour, de joie de vivre et de liberté !

    • Oui, la clé est l’éducation… J’en suis également convaincue…Bon, et puis également de bonnes décisions politiques… Mais sur ce sujet, on est à côté de la plaque depuis plus de 30 ans !

  7. Je vis aussi à Paris mais contrairement à toi depuis que j’ai mon petit, je rêve de verdure et de rues paisibles. Pour lui.
    Mais aussi pour moi car je ne vis pas très bien le stress parisien qui ne m’a jamais réussi
    Et je tanne mon mari pour aller vivre ailleurs depuis quelques mois
    mon envie hélas s’en est trouvée renforcée.

    • J’avoue que depuis que mon fils est là, l’envie de verdure et d’espace s’est fait entendre, et là, avec ce qui se passe, elle est très forte cette envie d’aller ailleurs, de partir de ce stress, de cette morosité, et puis très égoïstement, de nous éloigner de ces dangers… Courage !

  8. Comme ça a du être dur d’attendre le retour de ton homme…. Ici aussi on est toujours sous le choc, c’est un groupe que nous étions déjà allé voir en concert, beaucoup de potes intermittents qui connaissaient ceux qui y étaient.. Et toujours l’amère question : dans quel monde vont grandir nos enfants? Le we j’ai éteint ma télé et ne suis pas venue lire les news sur mon tel j’ai juste profité de ma fille et de mon mari… Bises à toi, bon courage

    • Ici aussi toujours sous le choc… J’ai beaucoup de mal à me détendre… Les transports me minent… Je bisouille mon fils à longueur de soirée… C’est moi qui me blottit dans son petit cou tout chaud et qui sent si bon, et pendant quelques instants, tout redevient léger… Bises et bon courage à vous également…

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s