En passant

Allaitement (et quelques news)

ALLAITEMENT….

photo

Quand j’étais jeune, l’idée d’allaiter mon enfant était inenvisageable… Beurk !!

Quand j’ai décidé d’avoir un enfant, pareil… Mes seins étaient à moi… Impossible de les prêter pour nourrir un bébé, même le mien….

Au début de ma grossesse, encore pareil… Et puis, au fil des mois, j’ai commencé à lire, à me renseigner… Et tout doucement, l’idée a fait son chemin… Je me suis dit, pourquoi ne pas tenter d’allaiter? Je peux même vous dire qu’à la fin de ma grossesse, j’en avais très envie….

Quand Matthieu est né, il a de suite été mis au sein… Sein qu’il a mis du temps à prendre… Et pas très bien… Du coup, j’étais vraiment en attente de l’accompagnement à la maternité, d’autant que ma maman n’a pas allaité et ne pouvait donc pas me conseiller…

J’avoue avoir été déçue… L’accompagnement s’est résumé à coller mon fils sur mon sein, à maintenir sa tête dessus… Ce que j’ai trouvé assez « violent » … Au début, pas de montée de lait, juste le collustrum… Que Matthieu avait du mal à téter… Il a donc perdu un peu de poids, chose normale dans les 48 premières heures de vie…

Puis, j’ai eu ma montée de lait… C’est assez bluffant d’ailleurs. Des seins prêts à exploser…. Douloureux même….

Mais Matthieu n’arrivait toujours pas à téter correctement… On m’a dit que mes bouts de sein n’étaient pas assez longs pour qu’il puisse y arriver, ce qui s’est révélé faux par la suite… Inexpérimentée, j’ai culpabilisé de ne pas pouvoir nourrir mon enfant… J’ai donc acheté des bouts de sein… Mais non, il n’y parvenait pas… Personne pour me montrer si je tenais bien bébé… Quand je demandais de l’aide, elles restaient une minute et partait car  » vous comprenez, vous n’êtes pas la seule ! ».Ah bon ?!!! .. Bref, une équipe débordée (toute la mater était pleine).

Peu à peu, le discours des auxiliaires de puériculture s’est fait plus pressant. Il fallait qu’il prenne le sein, sinon, je devrai lui donner le biberon… WTF !!!! Hors de question… La nuit, j’en pleurais, seule dans mon lit, avec mon bébé dans les bras qui avait très faim… Mais pas de soutien de l’équipe en place…

J’ai eu la chance de tomber sur une auxiliaire de puer qui ne m’a pas lâchée le dernier jour… Elle est venue à  plusieurs tétées, a introduit du lait en complément, mais dans le bout de sein, à l’aide d’une petite seringue spéciale (oui, c’était comique à faire)…

Grâce à son système, Matthieu a repris des forces et s’est décidé à manger, la veille de mon départ…. Le jour J, il avait repris du poids, ce qui a étonné toute l’équipe, qui m’a avoué être persuadée que j’allais rester avec Matthieu encore un ou deux jours….

Le retour à la maison n’a pas été simple non plus. Pour être honnête, personnellement, je pense qu’allaiter, c’est en effet beaucoup plus compliqué !!! Le lait maternel se digère beaucoup plus vite, donc il tète plus souvent, d’autant plus que je ne stocke pas beaucoup… Vous ne savez pas quelle quantité vous lui donnez… Se pose sans cesse les questions de sa prise de poids… Mange-t-il assez? Les tétées sont anarchiques au départ… Il demande beaucoup… J’avais l’impression de n’être qu’un sein géant…. D’avoir Matthieu greffé sur moi… Je ne dormais pas, ne mangeais presque pas… Mon chéri ne pouvait pas vraiment m’aider, en dehors de la « gestion » du quotidien de la maison.

Le premier mois et demi a été compliqué sur ce plan… J’ai du lâcher prise sur mes habitudes, sur l’entretien de ma maison, chambouler les petits programmes établis…. Apprendre à utiliser le peu de temps libre et à bon escient. La question étant : qu’est ce que je ne peux pas faire quand il est éveillé et prioriser… M’oublier totalement. Puis doucement, les choses ont évolué ces dernières semaines…. Ce qui était très compliqué, épuisant, est devenu plus routinier, acquis… Matthieu sait bien prendre le sein. Mes montées de lait se sont bien régulées à son rythme… Nous nous sommes apprivoisés progressivement… Je peux presque les planifier, surtout celles du matin… Bon, j’en ai encore 7 par jour, mais c’est mieux que 12 !!! Du coup, j’arrive à mieux m’organiser, enfin presque !!

J’avoue que parfois, je n’ai pas apprécié ces moments car trop fatiguée, dans le doute, la culpabilité…C’est une période délicate (accouchement, chute d’hormones, douleurs épisio, fatigue, nouveau rôle, cris du bébé…). Et puis tout doucement, j’y ai pris plus de plaisir, et c’est devenu un moment de complicité plutôt que de stress.  Un prolongement de notre fusion pendant ma grossesse…

Je n’allaiterai pas 6 mois, ça c’est sûr…  Mais je pense pouvoir encore le nourrir encore quelques temps comme ça… Je commence tout juste à introduire de temps en temps un tout petit biberon, avec du lait maternel, pour l’habituer à la tétine…Je me dis à la fois que ça me permettrai de pouvoir me dégager un peu de temps parfois, ou de confier cela à son papa… Mais je ressens aussi une forme de culpabilité…. J’ai aussi envie de garder ce privilège, ce lien entre nous…. Toujours cette ambivalence….

Je ne regrette pas d’avoir décidé d’allaiter (bon, c’est vrai que je me demande si je le referai si j’ai la chance d’avoir un autre enfant)… Loin de là… Je pense juste qu’il faut s’accrocher au départ, ne pas céder aux doutes, aux peurs, ne pas toujours écouter les autres… J’avais lu que plus de la moitié des femmes arrêtent d’allaiter au cours du premier mois. J’ai parfois eu envie de stopper, mais je m’étais déjà investie donc dur de s’arrêter…

Bon, il faut le dire, l’allaitement a aussi des côtés sympas et simples…. Pas de bib à préparer alors que ton mouflet hurle à la mort…. Ton utérus qui retrouve sa taille initiale rapidement… Une perte de poids rapide (quasi 15 kilos)… Et bien sûr, la fusion avec ton bébé…. Y’a pas de mot…

Tiens, ce n’est pas un post sponsorisé, mais après avoir essayé le tire lait Kittet (nul de chez nul…Même pas réussi à tirer 5ml), je loue  le Medel*a… Le symphony… Il est top de chez top…. Difficile de le trouver en  pharmacie, voire impossible… Je vous conseille ce site…. Vous y trouverez tous les tire lait, au tarif sécu, avec tous les accessoires liés à l’allaitement… Livraison le lendemain par chronopost, gratuit, et retour gratuit également. La femme qui a créé cette entreprise est très sympa, donne des conseils si vous avez des questions… Pour plus d’infos : SUCKLE

Bref, même si ça n’a pas été simple, je ne regrette rien, et suis contente de le faire….

QUELQUES NEWS….

Le temps file à la vitesse de l’éclair…. Et Matthieu pousse à la vitesse grand V….

Il est de plus en plus éveillé… Il « parle » beaucoup… Il est très expressif… Je sens déjà un sacré caractère… Il faut voir sa lippe en me jetant un regard noir, la bavouille aux lèvres (en fait des bulles), en poussant des « guiiiiii guiiiiiii !!!!! « , parce que monsieur a la dalle et que je ne vais pas assez vite…

Il s’éclate sur son tapis d’éveil… Tape le singe qui fait du bruit, donne des petits coups au lion grelot et agite ses pieds sur les parties qui font du bruit…. Je le sens comme moi, d’un caractère impatient… Comme si il voulait faire plein de choses, mais était chafouin car son corps n’en a pas toutes les capacités pour le moment…

Il commence à essayer d’attraper des choses. Je vois ses petits doigts qui tentent de se refermer sur son doudou, sa couverture… De même, il commence à tenter d’attraper ses pieds….Et de mettre son pouce dans la bouche (je crois que je vais déjà mettre du blé de côté pour l’orthodontiste).

Il sourit beaucoup….

En fait, j’ai pas vraiment de mot pour dire combien mon amour pour lui est grand…. J’en pleure parfois… Bon, c’est vrai aussi que parfois j’ai juste envie de hurler pour qu’il arrête de pleurer… Mais quand il fait une risette, j’oublie tout.

Tout doucement, nous avons appris ( et continuons) à nous connaître, à nous apprivoiser… A nous découvrir…. J’y reviendrai d’ailleurs, car pour nous il a fallu recréer ce lien.

Voilà…Je sais que je commente moins, mais je vous suit toujours… Et pense bien fort à vous… J’avoue de mon côté me questionner un peu sur le devenir de ce blog…., Je ne sais plus trop….

A très vite

Publicités

18 réflexions sur “Allaitement (et quelques news)

  1. ça a pas du être facile tout les jours, mais je suis sure que tu assures à fond !! ça fait plaisir d’avoir de tes nouvelles, de toi et de ton petit Matthieu !! pleins de bisous

  2. Ah, l’allaitement! Pour l’instant, ne je flippe pas encore sur l’accouchement, mais j’ai une réelle appréhension sur l’allaitement…mais ton histoire redonne du courage!

  3. Nan, reste parmis nous! J’ai beaucoup aimé ce post. Ce sont des témoignages comme el tien qui nous donnent la force de continuer.
    Profite bien de ton fils (oui, ton fils!!!!), materne le, couve le, profites en quoi 😉

  4. Elm orme dit :

    Ca me rappelle plein de souvenirs. Je crois que l’allaitement n’est pas une évidence pour l’enfant comme on tente de nous le faire croire, lui aussi a besoin d’apprendre. Moi aussi je n’y arrivais pas au début et si je n’avais pas été encouragée par la SF qui venait chaque jour à la maison, j’aurai abandonné: pas l’impression d’avoir beaucoup de lait, tétées nombreuses avec la douleur de la césarienne qui ne les rendait pas facile, temps passé avec l’enfant pendu au sein avec cette impression qu’il n’est jamais rassasié, crevasses … Et puis, c’est devenu plus facile et je n’ai pas regretté d’avoir persévéré. Je l’ai allaité jusqu’à 7-8 mois. Des fois ça m’arrangeait de l’allaiter, ça me permettait de la reprendre des mains de ma BM 😉
    Pour la poursuite du blog, je m’étais posée la même question avec la naissance de S. et puis finalement je l’ai continué car j’avais très vite l’intention de me remettre dans les essais et la PMA …

    • Merci pour ton message… 8 mois !! T’es courageuse, je n’irais pas jusque là je pense… Mais je me dis que tout ce qui est pris, c’est bon pour lui… Si j’arrive à bien tirer mon lait, je pense que je pourrais faire durer un peu.
      Pour le blog je vais voir au fur et à mesure… biz

  5. Tu expliques bien ta difficulté et tous les efforts , je trouve ça génial que tu aies allaité ton bébé et j’en ferais de même sans conteste mais au moins en te lisant on se rends compte que tout est loin d’être rose.merci et plein de soutien.Bisous

  6. Coucou!
    Je suis ravie de voir que tu as pu trouver des solutions à force de persévérance.
    Ca me fait mal au coeur de lire les débuts de ton allaitement, car c’est vraiment du grand n’importe quoi en terme d’accompagnement.
    C’était d’ailleurs la raison pour laquelle j’avais choisi d’aller accoucher en maison de naissance.
    Pour moi, l’allaitement était vraiment quelque chose qui me tenait à coeur (et j’ai un projet d’allaitement long), donc je me suis beaucoup renseignée, je suis allée à deux ateliers allaitements animés par des consultantes en lactation, et j’y ai appris plein de choses.
    La première mise au sein pour moi s’est faite en douceur : la sage-femme a tiré délicatement avec ses doigts sur le bout de mon sein pour l’allonger afin que mon fils réussisse à le mettre en bouche. Je suis rentrée 3 heures plus tard à la maison, et le lendemain j’étais autonome pour la tétée car la sage-femme avait pris soin de me montrer comment allonger le bout de sein avec mes doigts, car moi non plus je n’avais pas un mamelon très saillant.
    Bref, je trouve que c’est courageux de ta part d’avoir continué alors que c’était compliqué!
    Je pense qu’il faut que tu gardes en tête pour ton prochain bébé que tous les débuts d’allaitement ne ressemblent pas forcément à celui que tu as vécu!
    Bon courage pour la suite

  7. oups j avais pas fini. Je comprends ce que tu veux dire, la fatigue, la fréquence des tétées, j’avoue que la tétée de 3h du mat fait mal et que j’aurai aimé parfois que le papa puisse le nourrir pour dormir un peu. Je ne sais pas non si j’allaiterais le second (si second il y a ) car ça demande beaucoup d’énergie et de disponibilité (moi facile avec 2 enfants). Merci merci merci pour le site Suckle je cherchais le tire lait Medelù Sùphony depuis qq temps car c’est celui que j’utilisais pendant mes hospitalisations et il est top ! Je viens de passer commande chez eux. Je t’embrasse et un bisou à ton joli loulou

  8. version nounou dit :

    Bonjour !
    J’aimerai te faire part de mon expérience de l’allaitement :
    J’ai connu moi-aussi des petits soucis pour mon 1° : soit disant que ma fille ne mettait pas sa langue correctement et que je n’avais pas des tétons trés longs… Les avis et méthodes étaient tous différents… Elle perdait du poids… Je voulait absolument qu’elle boive mon lait… Nous sommes donc ressortis de la maternité avec un tire-lait ! J’ai tenu comme ça 1 mois jusqu’à un fameux soir où une fois son bib’ bu, elle en voulût plus… Sauf que je n’avais plus de lait de réserve, que j’étais seule, mon conjoint travaillant le soir à cette époquie… Alors essayer de tirer son lait seule pendant que bébé hurle a fait que je n’ai plus eu une seule goutte de lait !!! Tout s’est bloqué (je pense que le psycho a joué)… Elle a fini par s’endormir de fatigue… dés le lendemain elle passait au lait en poudre… Déception…
    15 mois plus tard, ma cadette voit le jour. Même maternité mais là, un bébé qui tête dés sa naissance ! P’tits soucis lors de la montée de lait, engorgement etc… Mais vite résolus grâce aux conseils d’un sage-femme homme !!! Retour à la maison, l’allaitement est stable mais encore douteux, je dis à ma fille « bon là on est plus que toutes les 2, va falloir gérer ! » et bien tu me croiras si tu veux, plus aucun soucis !!! (le psycho encore..) A la reprise du travail, j’ai tiré mon lait en journée et j’ai stoppé à ses 5 mois car cette organisation finissait par m’épuiser.
    2 ans plus tard, ma benjamine pousse son 1° cri, tête de suite et… R.A.S !!! Tout s’est mis en place naturellement ! Congés parental aidant, j’ai pu l’allaiter jusqu’à ses 10 mois (stop car elle me mordait) !
    4 ans plus tard, mon fils nous rejoint et pour lui aussi tout a roulé ! Nous avons arrêté l’allaitement à ses 8 mois 1/.2 (congés parental encore) car il commençait lui-aussi à me mordre et je sentait bien qu’il s’en détournait et voulait passer à autre chose.
    Tout ça pour te témoigner que comme une grossesse est différente d’une autre, un enfant est unique et donc chaque allaitemet l’est aussi !
    Pour ma part, je reste persuadée que j’aurais pu allaiter mon ainée correctement si j’avais eu les bons conseils et si j’avais eu plus confiance en moi (jeunesse + primipare… on ose pas… ), mais ces 2 ans global d’allaitement ont été une expérience formidable et ont créé un lien fort avec chacun de mes enfants.

  9. Valicka dit :

    Pour l’orthodontiste, t’as le temps de voir : j’ai sucé mon pouce pendant 27 ans (et j’ai… 27 ans !) et mes dents sont parfaitement droites.
    (par contre, j’ai le palais un peu plus creux et les fosses nasales rétrécies du coup, mais ça m’a jamais gênée !!!)

    • lol
      On verra bien.. mais j’espère que comme toi il n’aura pas de soucis de dentition…. Pour le moment, il suce son pouce, mais comme celui-ci est encore trop petit, il préfère la sucette !
      🙂

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s